Informatique

21 Novembre 2014

Lettre d’information

Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC)

 

 

1. Le Localisateur: 

 

Les aveugles et les malvoyants disposent désormais d’un outil informatique innovant qui leur permet de consulter aisément des sites internet leur facilitant leur vie quotidienne.

 

Une particularité : sa consultation est gratuite !

 

Cet outil s’appelle le « Localisateur », un logiciel qui met à la portée des handicapés visuels des renseignements pratiques tels que la consultation des annuaires téléphoniques, la lecture des quotidiens et périodiques, l’écoute des radios et des télévisions, la prise des bulletins météo, le calcul des itinéraires pour les piétons et les automobilistes, etc.

 

C’est Philippe Léon, ingénieur informaticien, lui-même aveugle, qui a créé et développé le « Localisateur ».  Actuellement, ce logiciel est réservé aux déficients visuels équipés d’un PC sous Windows.  « A titre d’exemple, indique Philippe Léon, l’obtention d’un numéro de téléphone dans un annuaire, qui est un casse-tête en consultation directe, devient un jeu d’enfant avec le « Localisateur » qui donne immédiatement et directement l’information recherchée

».

 

Le "Localisateur" n'est pas un monument figé : son auteur s'appuyant notamment sur les remarques des utilisateurs, qui  lui apportent régulièrement des améliorations qui rendent cet outil toujours plus performant.

 Bras financier de l’Œuvre Valentin Haüy, Valentin Haüy -  Fondation, constatant l’intérêt que le « Localisateur » présente pour les aveugles et les malvoyants, a décidé de parrainer l’initiative de Philippe Léon.

 

Pour installer le « localisateur » sur votre PC, suivez le lien ci-dessous :

 

http://localisateur.avh.asso.fr/

 

Du point de vue de l’arborescence du site, la page est située dans la rubrique « Accessibilité », puis dans la sous-rubrique « Accessibilité internent ». 

Les contenus de cette page sont issus du site sonobraille.

Figurent également sur cette page les liens de téléchargement de l’outil ainsi qu’un renvoi vers différentes sources : le site de sonobraille (ainsi que les liens d’inscription à leur lettre d’information).

 

Pierre Tricot

2. Compte rendu des journées des Clubs Informatiques AVH
(7 et 8 octobre 2014) : 

 

Claude Martin, Président du Comité AVH de Tours et d’Indre-et-Loire et Michel Gouban, membre du bureau ont participé aux journées 2014 des clubs informatiques AVH, en son siège parisien. Nous vous en faisons ci-après un bref compte-rendu, en tout cas, en ce qui concerne les points qui nous sont apparus les plus saillants. 

 

2.1. « Voxiweb » Naviguer sur internet en audio :
par Fabien JEANNEAU et témoignage de Gilles CROSNIER (Angers)

 

Fabien Jeanneau, clairvoyant propose un site internet intitulé voxiweb qui a pour ambition de faciliter la navigation sur internet pour les personnes aveugles. Il propose via son site de simplifier l’accès à des quantités de sites de presse écrite, radio, télévision, bases de données via une architecture hyper-simple. Son site est sonorisé d’emblée, mais, si on est en possession d’un lecteur de revue d’écran, la lecture se fait via son propre lecteur. 

C’est en fait l’équivalent du localisateur développé par Philippe Léon, sauf que le localisateur est une application sur PC, alors que là, le concepteur propose un site « filtre de bien d’autres sites internet » pour lequel l’accès ne tient évidemment pas compte de l’outil et du système de l’utilisateur. 

Vous pouvez dès maintenant expérimenter ce site en tapant sur votre navigateur internet www.voxiweb.com, et il vous suffit ensuite de vous inscrire à la version bêta, et ce avant, la commercialisation de ce produit. Et oui, il s’agit bien d’un produit commercial, payant, 120€ par an ou 12€ par mois. À suivre ! 

 

2.2. Présentation du Smartphone-vision
par Salima KERBOUAI (Handicapzero) et Laure VAGNEUR (société Kapsys)

 

La société Kapsys a développé un nouveau Smartphone destiné aux mal et non-voyants réfractaires au « tout tactile ». 

Il s’agit d’un Smartphone que l’on pourrait qualifier de « 3 en 1 », puisqu’il associe un clavier numérique physique, un écran tactile et la commande vocale telle qu’on la retrouve sur les Smartphones Apple ou Samsung par exemple. Facile à prendre en main, ce Smartphone permet l’accès à de nombreuses applications, dont une qui nous est apparue autant gadget qu’utile parfois, il s’agit d’une alarme que le propriétaire du Smartphone peut déclencher en cas de dangers ou de situations imprévisibles : En appuyant sur une touche, le Smartphone émet une sonnerie d’alarme telles que celle d’une ambulance par exemple, en même temps que le téléphone appelle automatiquement dans un ordre croissant 10 numéros favoris préalablement enregistrés dans le Smartphone. Intéressant en cas d’agression de la personne non-voyante par exemple. 

Ah ! J’allais oublier ! Le prix ! 599€. 

Nous vous proposerons une démonstration de ce Smartphone dans nos locaux à une date qui vous sera communiquée ultérieurement. 

 

2.3. Créer un livre Daisy avec OBI
par Gérard GAULTIER et André MARTIN (Coordination clubs informatiques)

 

Il nous a été présenté le logiciel OBI, il s’agit d’un logiciel destiné à des lecteurs clairvoyants. L’objectif est de standardiser l’enregistrement de livres audio dans un format proposé par le logiciel OBI choisi par l’AVH Paris et qui a pour vocation d’être utilisé par les comités de province qui enregistrent des livres audio. 

Le principe du logiciel est simple, il permet de créer via le clavier de l’ordinateur des fichiers reproduisant la structure du livre, titre, chapitres, pages, notes de bas de pages… puis, le lecteur enregistre dans chaque dossier créé le texte du roman par exemple. Cet enregistrement se fait sur l’ordinateur, il est en format audio MP3. Une fois l’enregistrement du livre terminé, retouché pour supprimer les bruits parasites et répétitions éventuelles du lecteur, et parfaitement structuré comme le document original papier, il est exporté vers un autre logiciel qui le convertit au format DAISY. 

Certains comités ont regretté qu’on ne puisse numériser les livres existants sur cassettes et qui sont très nombreux. Mais, il a été expliqué qu’il est parfois difficile de retrouver les originaux de ces livres souvent anciens et dont il existe des publications successives et pas toujours organisées de la même manière. Par ailleurs, la restructuration de ces livres sur cassettes représenterait un travail de titan. 

 

Michel Gouban